Je venais de decrocher mon premier « job » et mon pere me donna sans doute le meilleur conseil qui soit.

Je venais de decrocher mon premier « job » et mon pere me donna sans doute le meilleur conseil qui soit.

L’ai-je suffisamment ecoute ?

Ce ne pantalon que du vent pour moi, mais avec de nombreuses recul, je crois que je me serais evite bon nombre d’ennuis si j’y avais prete attention. Voila le tresor qu’il me confia : « Ma fille, au bricolage, sois courtoise et polie envers tes collegues, mais au grand jamais, ne te confie sur ta vie privee, ta famille ou tes amis… Discute, echange, rigole avec tous, mais sans jamais dire un mot sur tes realites personnelles. »

Plusieurs annees plus tard, me voila, au travers des experiences, face a toutes les realites dont il voulait m’epargner : les relations humaines au travail !

Credit Photo: Dreamstine CC

Et aussi loin que je me penche, aussi proche que je m’arrete, j’aurais du mieux suivre votre conseil.

Nous passons environ la moitie de notre vie sur notre lieu d’embauche, avec nos collegues ; nous subissons ensemble de la peine et decrochons ensemble des victoires. Au fil un moment qui passe, les liens se tissent ; au travers d’un repas a midi, d’la maladie d’un collegue mais aussi des fetes populaires ou des debats politiques ou sportifs. Dans 1 tel contexte, il va i?tre ardu, voire quasi-impossible de rester courtois et unis dans une equipe sans communiquer ; et souvent communiquer comprend aussi partager via sa vie personnelle.

Pourtant, « full stop ! », il convient forcement garder personnelles, ses realites personnelles. La tautologie en coi»te finir ! Personnel egal prive. Don’t touch ! Don’t say !

– Le plus courant est ce collegue, si sympathique au depart, qui commence a deballer ta vie privee et tes difficultes a tout le monde. Rien dans ta life personnelle n’echappe aux autres. Aux travers de divers confidences innocentes de ton c?ur, n’importe qui sait desormais tout concernant toi : tes parents, tes amours, tes habitudes… Why ? Mais parce que tu as confie quelque chose de personnel a 1 collegue !

– Le second aspect est le collegue a qui tu te confiais et qui estime que tu es beaucoup plus privilegie que lui. Du jour au lendemain, il devient 1 adversaire redoutable, possedant des precisions cles a ton sujet ; suffisamment d’informations cles pour te mettre des batons au sein des roues. Mais fallait gui?re ouvrir ta bouche et la relation serait restee cordiale !

J’avais une collegue a qui j’ai devoile mon salaire deja maigre, ainsi, moi qui esperait une augmentation ! Elle est partie se plaindre en direct a notre chef, que je percois plus qu’elle alors que nous avons la meme charge au taf. Pourtant, a l’embauche, elle avait donne votre montant de salaire elle-meme et cela lui a ete accorde. Alors que moi, la requi?te fut revue a la baisse. Qui plus est, j’avais un niveau d’instruction plus eleve qu’elle et aux premieres heures de notre embauche, j’ai participe a sa formation. Ses plaintes n’ayant mature quality singles tarifs jamais eu d’affilee, elle est revenue apres se plaindre directement de moi et m’accuser de percevoir plus qu’elle, et de vouloir encore une augmentation.

Cela y en a d’autres qui percoivent plus que vous, mais qui vous envient quand aussi. Parce que vous gerez plus qu’eux.

Avez-vous besoin de dire votre paie ? De dire vos privileges ? Avez-vous ete recrute ensemble (genre sous le meme matricule) ?

Au fond, qu’avez-vous De surcroi®t, que certains habitudes de travail a effectuer ensemble ?

– Pire i  nouveau, il y en a d’autres, a qui vous vous confiez dans les limites au bricolage ou meme des projets (peut-etre Afin de l’instant incompatibles avec ce statut de salarie) et qui fait un ratio detaille en direct a ce boss. Et donc vous vous retrouvez avec une lettre d’explications ; juste pour avoir delie la langue autour d’un plat de fufu.

– Vous etes tellement lie a un certain collegue que personne ne remettrait en cause ce qu’il dit de vous. Et justement, il utilise une telle proximite afin d’effectuer croire aux autres que vous avez tels prejuges ou emis tels avis sur eux. Qui pourrait croire le contraire ? C’est la collegue-ami ! C’est votre compagnon !

Le travail est la zone par excellence d’la concurrence : tous souhaite demontrer ses capacites, avoir des promotions et via ricochet, avoir acci?s a votre meilleur niveau de life. Si vous avez envie de vous epancher, appelez mon mari et deballez tout afin que que dalle ne vous reste a dire a votre collegue. Un collegue reste votre collegue : rien encore, ni de moins !

Aussi, que pensez-vous de raconter ses realites de travail a ses amis ? Yes or no ?

Leave a Comment

Your email address will not be published.