Le nombre de personnes en traitement a considerablement augmente, reduisant ainsi la mortalite liee au sida.

Le nombre de personnes en traitement a considerablement augmente, reduisant ainsi la mortalite liee au sida.

Helas le nombre de nouvelles infections enregistrees chaque annee demeure a votre niveau inquietant.

Comme chaque annee, nous celebrons la journee mondiale contre le sida le 1 er decembre. Cette journee vise a sensibiliser le grand public vis-a-vis de la pandemie du sida, a relancer les pouvoirs publics en vue d’ameliorer la prevention et l’acces a toutes les traitements, ainsi qu’a soutenir les personnes seropositives ou malades dans leur vie quotidienne.

J’ai campagne en journee mondiale du sida s’articule cette annee autour du message « Levons la main concernant #preventionVIH » et met l’accent sur les differents enjeux lies a la prevention du VIH, notamment ma necessite d’investir massivement dans des prestations efficaces de prevention ; de cibler les populations cles et leurs partenaires sexuels ; ou encore d’assurer l’acces des personnes a risques a la prophylaxie pre-exposition

Comme chaque annee aussi, quelques temps avant la journee mondiale du sida, l’Onusida a dresse un bilan epidemiologique d’une situation du VIH au plan mondial, qui permet de hierarchiser les priorites. L’approche choisie par les Nations Unies, denommee « accelerer la riposte concernant mettre fin a l’epidemie de sida » parait fonctionner : le rapport d’Onusida souligne que 18.2 millions de personnes ont desormais acces aux traitements contre le VIH, et cela a permis de reduire la mortalite liee au sida chez les adultes et les enfants.

Malheureusement, ces bons resultats sont contrebalances depuis cinq ans par un stabilisation a 1 haut niveau du nombre global des nouvelles infections chez des adultes, et meme par une augmentation des nouvelles infections dans quelques regions de l’univers.

Plus de deux millions de personnes deviennent chaque annee seropositives au VIH. Ce chiffre est bien trop important et rend problematique l’objectif de parvenir a moins de 500 000 morts par an et moins de 500 000 nouvelles infections d’ici 2020. Pour repondre a votre enorme defi, l’Onusida a d’une part place la campagne en journee mondiale sous le signe en prevention Afin de souligner son engagement en la matiere, mais surtout l’agence met desormais l’accent via la notion de cycle d’la vie.

Selon Jacques Sidibe, directeur d’Onusida, les gens ne semblent nullement vulnerables au VIH d’une aussi maniere, en fonction de qu’elles paraissent des enfants, des adolescents, des adultes et memes des personnes agees. Cette vulnerabilite peut dependre aussi du sexe ainsi que la region ou du pays ou l’on vit.

« Parce qu’elle vise a trouver des solutions adaptees a tous par rapport i  chaque etape en life, l’approche fondee sur le cycle de la life permet de repondre a Notre complexite du VIH. Les dangers et les defis evoluent tout au long de notre vie et c’est donc necessaire d’adapter les strategies de prevention et de traitement du VIH en naissance a la vieillesse. »

Mes jeunes filles paraissent plus vulnerables

L’autonomisation des jeunes est l’un des elements cles d’une reponse efficace a l’epidemie du sida. C’est particulierement important de mieux cibler les adolescentes et les jeunes femmes vivant au sein des pays les plus touches par le sida, en particulier en Afrique sub-saharienne : en 2015, pres de 7.500 jeunes femmes agees de 15 a 24 ans ont ete contaminees par le VIH chaque semaine !

Jacques Sidibe souligne que la puberte reste le moment le plus dangereux, en particulier chez les filles : « Ces jeunes femmes paraissent confrontees a une triple menace : elles ont un risque eleve d’infection a VIH, elles ont de faibles taux de depistage du VIH, ainsi, elles ont de la peine a acceder et a adherer a toutes les traitements. »

Suivant le rapport de l’agence onusienne, la vulnerabilite accrue des femmes et des filles va bien au-dela en simple physiologie : elle est etroitement liee a une inegalite entre les sexes omnipresente, a des normes sexuees particulierement nuisibles, ainsi qu’aux structures patriarcales qui empechent les femmes d’atteindre leur plein potentiel et les rendent vulnerables au VIH.

Vieillir avec le virus, c’est courir plus de risques de developper d’autres maladies

Au cours du cycle une life, le risque absolu d’infection a VIH culmine le plus souvent a l’age adulte (25-49 annees), en particulier chez les hommes. Ceux-ci representent 35% des nouvelles contaminations entre 15 et 19 annees, et 63% entre 40 et 44 ans. Lorsque nos traitements seront accessibles, le sida devient une maladie chronique que l’on va gerer, c’est ma raison pour laquelle 1 tres large panel des personnes vont vieillir avec le virus. Selon le rapport d’Onusida, le nombre de personnes de 50 ans et plus vivant avec le VIH au sein des pays a bas et moyens revenus fera votre bond de 47% a l’horizon 2020, soit 6.9 millions, si les objectifs de traitement sont atteints.

Pourtant, il y a un revers de la medaille a la remarquable efficacite des traitements ligne de chat pour les cГ©libataires locaux : lorsque nos gens vieillissent, elles paraissent plus exposees aux effets secondaires d’une therapie antiretrovirale et sont davantage a risque de developper des maladies liees a l’age qui peuvent aggraver la progression du sida.

Dans les pays riches, des 50 annees et plus ont jusqu’a cinq fois environ risques de developper d’autres maladies chroniques, dont des maladies cardiovasculaires ou nos syndromes geriatriques, y compris chez les personnes dont la charge virale est indetectable. Cette evolution reste deja une realite en pays developpes et le sera bientot au sein des autres pays, ce qui posera au sein des annee a venir un defi financier et sanitaire immense.

Leave a Comment

Your email address will not be published.